Jeux de lumière

Quelques rayons timides s'infiltrent au travers de ma fenêtre et c'est comme si j'habitais ailleurs. Les poussières fines virevoltent dans la lumière qui enveloppe chaque objet d'une poudre argentée. Un détail sans doute qui mine de rien m'envahit. Sous de nuages rose bonbon, un vent taquin se glisse sous ma porte et me chuchote que le printemps est derrière ma porte... J'inventerais n'importe quoi pour les jours s'illuminent et que les lopins de terre se parent de fleurs.

Les commentaires sont fermés.