amour

  • Aimer, c'est comprendre

    Celui qui aime a tout compris. C'est le seul sens de l'existence.

  • Les forts ne sont pas ceux qu'on croit

    La violence et la haine sont les armes des faibles. L'amour et la compassion sont celles des forts. La gentillesse n'est pas une faiblesse, c'est l'une des composantes du ciment qui nous unit, l'humanité. Ce qu'on diffuse a un impact indéniable sur l'autre. Plus on tend vers la douceur, plus on inspire des gens et on multiplie les chances d'avoir une humanité soucieuse d'améliorer son niveau de conscience et de réflexion. La haine tue le rêve et l'espoir, elle détruit, n'a pas ni finalité ni sens. Si elle est inhérente à l'être humain, elle agit comme un cancer, dévorant notre âme et notre sensibilité. Nous affaiblissant un peu plus chaque jour. L'amour seul est capable de restaurer ce qu'il y a de meilleur au fond de nous. Convaincre nos pairs que l'humanité est à ce prix, est le véritable défi du siècle.

  • Tout est dit

    Son regard s'embrume
    Les néons s'allument
    Elle caresse le verre glacé
    Et la nuit emporte ses soupirs
    Il fixe le vernis de ses souliers
    Il ne sait que dire
    Il a tout dit
    Et elle aussi
    Il coule un regard gêné vers elle
    Elle balaye d'un geste nerveux une mèche rebelle
    Elle n'a pas trempé ses lèvres dans le verre glacé
    Il a avalé avec peine sa tasse de café
    Elle saisit sa sacoche, prétexte un rendez-vous urgent
    Il jette un coup d'oeil sur sa montre et comme elle, ment
    Et s'envolent tous deux dans des directions opposées
    Le serveur prend la tasse et le verre glacé,
    Essuie la table en un tour de main
    Elle reviendra peut-être demain©

  • Aimer plus que tout

    Il faut aimer plus que tout
    S'armer de tendresse
    Contre le mal qui t'agresse
    Il faut oser être doux
    Si on piétine tes rêves et ta vie,
    Si ton prochain devient ton ennemi
    Poursuis ton chemin, trace ta route,
    Ne regrette rien, n'aie aucun doute
    Il faut aimer
    Jusqu'à en épuiser
    Ta patience et tes forces,
    Ta sève, ton âme jusqu'à l'écorce
    Il faut aimer plus que tout
    Être pris pour un fou
    Ramer à contre-courant,
    Faire oeuvre de résistant
    Car quand tu auras tout perdu,
    Tes richesses, ton pouvoir, ta vertu,
    Il te restera l'essentiel enfin
    Et tu n'auras pas vécu en vain©

  • Sans trompette ni tambour

    J'ai souvent cru que j'avais fait le tour

    de la vie, de mes ressources, de mes amours.

    Cette impression d'arriver au carrefour,

    ou pire, au bout d'un parcours,

    me tenaille toujours.

    Penser à rebours,

    Abreuver l'esprit d'humour,

    Trouver le temps trop court,

    Et à la sottise, rester sourd...

    Tels seront mes secours

    contre les vautours

    qui lacèrent mon coeur trop lourd.

    De mon âme, je serai le capitaine au long court,

    sans trompette, ni tambour.

  • Comme

    Tranquille comme

    un chemin ourlé de champs de blé,

    et piqueté de coquelicots

    Chaleureux comme

    une maison blanchie à la chaux,

    percée de fenêtres quadrillées,

    qui paresse sous une couverture de lierre

    Puissant comme

    un ciel sombre, zébré d’éclairs,

    l’haleine du vent gémissant

    et des bourrasques fouettant les peupliers blancs

    Doux comme

    un ruisseau qui gazouille

    des yeux qui se mouillent

    Suave comme

    un bois pailleté de violettes

    Frais comme

    un jardin farci de menthe et de pâquerettes

    Vaporeux comme

    un voile de brume

    et la terre, en été, qui fume

    Léger comme

    le matin, la rosée, le rêve

    Fluide comme

    l’air, l’envol d’un oiseau, le jour qui se lève

    Pur comme

    la vérité, le cristal, l’émotion

    Fragile comme

    la vie, le cristal, l’émotion

    Si mon amour pouvait être comme…

    Mon amour n’a pourtant rien de tout ça

    Ses vulnérabilités, sa saveur éphémère, ses accents inachevés

    n’en font guère l’amour rêvé

    Mais voilà…

    Sans défaut, sans tracas,

    l’amour n’est pas

    et si mon amour t’aide à vivre, rêver, être

    et renaître,

    s’il t’aide seulement à aimer à ton tour,

    alors, c’était vraiment de l’amour©