argent

  • Il y en a pour tous, pourquoi se battre?

    Cette planète est capable de porter tout en suffisance pour tous les hommes qui y vivent, si seulement nous comprenions la signification du mot "partage".

  • Être ou avoir, il faut choisir

    Je dépense, donc je suis
    J'amasse et je m'ennuie
    Je suis con, sot et mateur
    J'ai le portefeuille sur le coeur©

  • Pas tous égaux devant l'argent

    En 1947, l'argent était déjà un sujet délicat. Lilliput Magazine a calculé le temps que consacre une personne à gagner £ 1, en tenant compte du statut social. Les choses changent finalement peu. Un joueur de foot gagne £ 1 en 9 minutes quand une infirmière doit travailler pendant 17 h et 20 minutes pour obtenir la pièce. Un docteur travaille presque pendant 5 heures et un politicien reçoit la livre en une heure et demie. Faut-il mentionner les magnats du cinéma qui gagnent une livre en... 11 secondes!

    374603_2558654576925_782089191_n.jpg

  • Quand la banque nous braque

    Visite à la banque avec mon fils pour la clôture d'un compte d'épargne. Mais on ne récupère pas quelques milliers d'€ aussi facilement, quand bien même il s'agit de notre menu pactole. "Avez-vous réellement besoin de cet argent?", ironise-t-il? Il ébauche une autre amorce "Il vaut mieux rentabiliser l'argent et le bloquer chez nous pendant cinq ans." On croit rêver. Nous avions cru réclamer notre dû sans demander notre reste. C'était sans prévoir un mini-interrogatoire qui nous laisse un arrière goût de cendres. Poignée de questions à mon fils. "Pourquoi voulez-vous partir?" "Vous êtes étudiants... en quoi?" "Vous avez un kot? Vous utilisez donc les transports en commun?" L'objectif est de nous culpabiliser, de nous inférioriser, de nous persuader que l'argent que mon fils veut récupérer n'est pas le sien mais celui de la sacro-sainte banque. Nous sortons avec notre dû, humiliés, écoeurés, moralement dépossédés. C'était la 3e tentative de clôture de ce compte! Nous sommes les pièces d'un échiquier géant où les règles du jeu se modifient sans cesse. On vire enfin la somme et nous le sommes dorénavant aussi (virés) mais LIBRES... Enfin... Libres d'être hameçonnés par une autre banque.

  • Gagner sa vie et perdre son âme

    Travailler ne permet plus aujourd'hui de "gagner" sa vie. Impossible de s'amasser en une vie un "pactole" qui fondra comme neige au soleil. La société contemporaine nous enseigne que l'argent ne se transmet que par héritage, ou en désespoir de cause, par le gain, par le jeu. L'argent ne se gagne plus, il se joue.

    En bourse, aux casinos, au tiercé, au lotto, au win for life... On joue pour récolter les fruits du hasard, généreux avec les uns, cruel avec les autres ; les comédiens jouent, de même que les sportifs de haut niveau et les musiciens, et c'est payant.. Le jeu procure du plaisir et le plaisir, l'un des grands piliers du consumérisme, produit de l'argent. C'est à qui réussira à amasser le plus de bourses, le pouvoir est à la clé. Pouvoir d'être respecté, d'avoir un surplus de vie, de mépriser les improductifs et de piétiner les rêves des poètes. Etre est éternel, avoir est une forme de faire-valoir. La richesse n'est pas là où on la croit être.