arnaque

  • Facebook: quel succès!

    Je n'ai jamais eu autant de propositions d'amitié sur Facebook. Leur point commun: ce sont tous des hommes divorcés ou veufs, généralement dans la construction de préférence superviseurs ou ingénieurs, habitant dans le Sud (Californie, Floride ou France). J'en ai même un qui s'appelle Michelle, qui habite Liège dans le Centre en France. Originaire de Metz, il a étudié les mathématiques appliquées à l'Université de Montréal et travaille en tant que... jardinier à... Jardinière! Je me marre.

  • Un humain sur un plateau téléphonique, ça arrive

    Je ne supporte pas le télémarketing. D'autant que j'ai l'impression de parler à des machines qui délivrent leur leçon avec autorité sans pouvoir placer le moindre mot. J'avoue que j'ai parfois tendance à m'emporter en flairant l'arnaque mais pour la première fois, j'ai communiqué (oui, "communiqué"!) avec une personne compréhensive pour laquelle j'ai vraiment de la compassion. L'appel venait de l'étranger. Elle a pris la peine de m'écouter, de répondre à mes questions et ne m'a rien proposé. Elle s'est finalement excusée de m'avoir dérangée et je me suis dit qu'elle n'avait pas choisi ce job peu gratifiant et mal payé. Gageons que les vrais responsables de cette technique harcelante et intrusive sont, eux, grassement payés et n'ont pas à subir les foudres des appelés. Car des appelés, il y en a beaucoup mais des élus, il n'y en a pas...