chanson

  • La bienveillance de James Taylor

    Artiste discret et authentique, James Taylor cultive son capital sympathie sans en faire des tonnes. Sa musique est fraîche, douce à l'oreille et ses textes accessibles délivrent des messages humanistes d'une évidence limpide. Auteur de "You've got a friend", il a composé quelques-unes des plus belles ballades. Dont "Up on the roof". Qui n'a jamais voulu se réfugier dans son paradis personnel pour échapper à la sombre rumeur du monde?

    "Quand ce monde me tire vers le bas", chante Taylor, "et qu'il est devenu impossible d'affronter les gens, je grimpe jusqu'en haut des escaliers et tous mes soucis partent à la dérive dans l'espace" (...) "Là-haut sur le toit, tout est bien, tout est bien, on a les étoiles au-dessus et les lumières de la ville en bas, montons sur le toit."

    S'élever pour remettre les choses à leur juste valeur, prendre de la hauteur pour relativiser les problèmes... Tout cela nous parle et c'est justement là que réside l'art de James Taylor: chanter l'universalité de nos émotions, accrocher à des mélodies fluides, des paroles généreuses comme un sourire. 

     

  • Si ton corps se fait plus léger

    Je ne sais pourquoi mais cette chanson d'Etienne Daho me parle énormément, "La Nage indienne" me fait palpiter les sens, frissonner l'âme et en l'espace de quelques minutes, je me sens immergée dans une mer tropicale entre poissons colorés, bulles pétillantes et algues caressantes. Combien de fois n'aurais-je pas désiré qu'on vienne me sauver parce que je coulais...

  • Les voix féminines les plus suaves

    S'il fallait choisir trois voix féminines, je porterais mon dévolu sur Ella Fitzgerald, Karen Carpenter et Sade (Erykah Badu les talonnerait). Elles figurent, à mon opinion, parmi les rares artistes femmes qui parviennent à me faire vibrer avec justesse au plus profond. Moi qui préfère naturellement les voix plus basses. Face à ce trio, je baisse la garde et je fonds comme une vulgaire boule de glace.

     

    Leur voix a, qui plus est,  le don de faire courir d'exquis frissons le long de l'épine dorsale et lorsque deux d'entre elles décident d'épouser leurs voix, on flotte à quelques pieds du sol, entre limbes et paradis. Quand "Masquerade" a fini de délier ses notes entêtantes et parfumées, elles décochent "Funny Valentine" et Someone to watch over me",et le medley distille un parfum tellement suave et naturel que les deux dames parviennent à nous convaincre que leur art est facile.