forts

  • Les forts ne sont pas ceux qu'on croit

    La violence et la haine sont les armes des faibles. L'amour et la compassion sont celles des forts. La gentillesse n'est pas une faiblesse, c'est l'une des composantes du ciment qui nous unit, l'humanité. Ce qu'on diffuse a un impact indéniable sur l'autre. Plus on tend vers la douceur, plus on inspire des gens et on multiplie les chances d'avoir une humanité soucieuse d'améliorer son niveau de conscience et de réflexion. La haine tue le rêve et l'espoir, elle détruit, n'a pas ni finalité ni sens. Si elle est inhérente à l'être humain, elle agit comme un cancer, dévorant notre âme et notre sensibilité. Nous affaiblissant un peu plus chaque jour. L'amour seul est capable de restaurer ce qu'il y a de meilleur au fond de nous. Convaincre nos pairs que l'humanité est à ce prix, est le véritable défi du siècle.