harcèlement

  • A qui ai-je l'honneur?

    Conversation téléphonique avec un inconnu sur une plateforme quelque part dans le monde.
    Lui (tout feu tout flamme): "Mme Lebrun?"
    Moi (glaciale): "A qui ai-je l'honneur?"
    Lui: "David d'Eco-Environnement. Je voudrais..."
    Moi (glaciale et ironique): "Quel est votre nom de famille?"
    Lui: "Je vous ai dit que c'est David d'Eco-Environnement."
    Moi (petite voix agaçante): "Oui mais vous connaissez mon nom de famille, alors, je veux connaître le vôtre."
    Lui (hésitant et ennuyé): "C'est David... heu... David... d'Eco-Environnement."
    Moi (moqueuse): "Mais vous ne vous appelez tout de même pas "d'Eco-Environnement". Alors c'est quoi, votre nom?"
    Lui (de plus en en plus énervé): "C'est David d'Eco-Environnement et madâââme, je voudrais vous demander si..."
    Moi (catégorique): "Je refuse de vous parler si vous ne me donnez pas votre nom."
    Lui (excédé): "Mais je vous l'ai dit, Madâââme, c'est David et de toute façon, je n'ai pas à vous dire mon nom."
    Moi (insistante) : "Vous connaissez bien le mien, alors, moi je veux connaître le vôtre."
    Lui (à bout): "Madâââme, je termine cette conversation et je vous dis au revoir."
    Moi (innocente): "Au revoir, Monsieur."

  • Y'a de l'eau dans le gaz!

    On sonne à la porte. Il a l'oeil arrogant et sombre, le rictus naissant de celui qui va bondir sur sa proie.
    "Gaz, électricité", grogne-t-il en dissimulant l'étiquette sur sa veste rouge. "Vous n'avez pas encore fait le changement?" Je lève le sourcil. Il griffonne quelque chose dans son classeur. "On n'est pas encore venu chez vous? Vous savez pourtant que les tarifs augmentent l'année prochaine et vous préférez payer le prix fort... C'est incroyable!"


    Son ton mordant, ses accents obscurs puent la vente agressive. "Je suis libre de faire ce que je veux et de penser par moi-même", ai-je cru bon décocher à cet illuminé qui jette sur (de très) hypothétiques clients des ombres peu compatibles avec le nom de la société qu'il représente.


    Il s'est éclipsé en lançant encore quelques piques, éteignant tout espoir de me convertir en cliente.