poésie

  • Tout est dit

    Son regard s'embrume
    Les néons s'allument
    Elle caresse le verre glacé
    Et la nuit emporte ses soupirs
    Il fixe le vernis de ses souliers
    Il ne sait que dire
    Il a tout dit
    Et elle aussi
    Il coule un regard gêné vers elle
    Elle balaye d'un geste nerveux une mèche rebelle
    Elle n'a pas trempé ses lèvres dans le verre glacé
    Il a avalé avec peine sa tasse de café
    Elle saisit sa sacoche, prétexte un rendez-vous urgent
    Il jette un coup d'oeil sur sa montre et comme elle, ment
    Et s'envolent tous deux dans des directions opposées
    Le serveur prend la tasse et le verre glacé,
    Essuie la table en un tour de main
    Elle reviendra peut-être demain©

  • Jeter l'ancre

    Jeter l'ancre

    sur le papier blanc

    Couler l'encre

    au fond des océans

    profonds

    de l'âme

  • Aimer plus que tout

    Il faut aimer plus que tout
    S'armer de tendresse
    Contre le mal qui t'agresse
    Il faut oser être doux
    Si on piétine tes rêves et ta vie,
    Si ton prochain devient ton ennemi
    Poursuis ton chemin, trace ta route,
    Ne regrette rien, n'aie aucun doute
    Il faut aimer
    Jusqu'à en épuiser
    Ta patience et tes forces,
    Ta sève, ton âme jusqu'à l'écorce
    Il faut aimer plus que tout
    Être pris pour un fou
    Ramer à contre-courant,
    Faire oeuvre de résistant
    Car quand tu auras tout perdu,
    Tes richesses, ton pouvoir, ta vertu,
    Il te restera l'essentiel enfin
    Et tu n'auras pas vécu en vain©

  • Regarder tout simplement

    Parfois, je caresse les nuages du bout de la prunelle. Je regarde les étoiles dans le blanc de la voie lactée. Comme ça. Sans raison. Et je suis bien.

  • Djavan, l'art de la douceur à rebrousse-poil

    Djavan.jpgIl est des diamants de la plus belle eau, finement taillés, qui brillent de mille feux mais dont l'éclat ne dépasse pas les frontières d'un pays. Les lois du marketing l'ont ainsi décrété.

    Dans le cas de l'artiste brésilien Djavan, le diktat des majors du disque nous prive d'un rayon de douceur, d'une musique ciselée avec intelligence et bon goût. Le Brésilien a bien essayé de percer aux Etats-Unis, en enregistrant certains de ses titres en anglais mais son succès est demeuré confidentiel.

    Djavan est venu à plusieurs reprises en Belgique, notamment dans le cadre d'un festival dédié au Brésil : "Viva Brasil" fin des années 80. Le Palais des Beaux-Arts était bondé lorsqu'il avait livré son concert, en compagnie de Jorge Ben - sans doute mieux connu sous nos latitudes -. La chaleureuse communauté brésilienne s'était à nouveau donné rendez-vous pour le concert de Djavan sur la Grand Place de Bruxelles, en 1990. A cette époque, on exhumait encore facilement des CD de Djavan dans la section World des disquaires. Aujourd'hui, les derniers albums de Djavan ne sont plus distribués.

    Les compositions de Djavan sont empreintes de bossa nova, de smooth jazz et d'une sensualité grâcieuse qui effleurent votre âme avec la délicatesse d'une plume. Et rien que pour ça, la musique de Djavan mérite d'être découverte. Les inconditionnels d'acid techno ou de gothic metal s'abstiendront. Les autres s'accorderont des tranches de vacances saupoudrées de paillettes de noix de coco et parfumées aux accents de la Garota de Ipanema ("The girl from Ipanema" immortalisé par Tom Jobim). 

    Découvrir Djavan :

    http://www.dailymotion.com/video/xf8l0z_djavan-maca_news

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Djavan

    http://www.djavan.com.br/site/

    http://www.musicme.com/#/Djavan/albums/