usa

  • Ça ne Trump plus énormément!

    Je ne suis pas Américaine, je n'ai donc pas voix au chapitre mais étant donné que les décisions américaines ont de fracassantes retombées sur les événements internationaux, l'issue de l'élection présidentielle US aura un impact sur le monde entier et donc sur moi. J'ai toujours été fascinée par les Etats-Unis. J'admire leur audace, leur créativité, leur courage, leur ambition. Et surtout cette nature grandiose qui vous donne la sensation d'être projeté dans un film.

    L'envoûtement est certes là mais pas la fascination sans borne. Je désapprouve certaines décisions politiques, les élans impérialistes et les dérives d'une certaine société américaine.

    Ces derniers temps, la présence encombrante et insensée de Donald Trump sur le très sérieux échiquier politique, m'a troublée. D'autant plus qu'une question que je me posais, n'était pas si singulière que ça. J'ai tapé dans la barre de recherche de Google ces termes: et si Donald Trump devenait président. Et j'ai obtenu 1.490.000 résultats. Apparemment, l'interrogation est d'actualité.

    Fera-t-on face à une nouvelle vague d'immigration en Europe? Le Canada peut en tous cas se préparer puisque de nombreux Américains envisageraient un départ dans le pays voisin. Les moteurs de recherche chauffent et de plus en plus d'Américains inquiets tapent ces termes: "comment déménager au Canada"

    Cela peut forcer un sourire mais j'en suis encore à me demander comment on en a pu arriver là. Comment peut-on sérieusement songer à bâtir un mur sur les quelque 3.500 km de frontière entre les USA et le Mexique? Trump veut, en plus, contraindre le Mexique à ériger ce mur. Ce qui me fait doucement rire, c'est qu'il n'a pas précisé de quel côté de la frontière les milliers de travailleurs (mexicains donc) devaient se trouver pour construire cette structure. Imaginez un moment que ceux-ci posent le pied sur le sol américain...

    Je ne m'attarderai pas sur sa misogynie, ses petites phrases racistes, ses projections économiques chimériques, ses mots enflés de haine... Trump n'a jamais été aussi isolé, même dans son propre camp. L'acteur Robert De Niro a récemment eu des mots pour le moins forts à son encontre. Et Terminator en personne déclare qu'il ne votera pas pour le parti républicain, pour la première fois. Tout compte fait, ça ne Trump plus énormément.

  • Driving Miss Norma: une claque, une leçon!

    Driving-Miss-Norma-Facebook.jpgUne nonagénaire apprend qu'elle a un cancer. Ce qui lui vaut en principe des traitements lourds mais Norma n'en a cure! Elle décide de ne pas se soigner et de vivre chaque instant qui lui reste, avec gourmandise et philosophie. Norma entreprend un road trip à travers les USA pour goûter à toutes les saveurs de la vie. Cette femme nous donne une raclée et une leçon de vie en remettant nos pendules à l'heure du bien-être et de la sérénité. L'important, ce n'est pas ce que la société nous vend, c'est notre aptitude à apprécier le temps qui passe, non? Driving Miss Norma

  • Pensez avant de haïr

    Pensez-y à deux fois avant de propager la haine!

    392429_3790955423676_1575036186_n.jpg?oh=7bedddf2613afbc001facd5571f37bda&oe=57CDDDE3

     

  • G20 à Cannes

    Quelquefois, je rêverais d'être une joueuse de basket-ball... J'étais dans la foule à Cannes et n'ai pu voir ni Obama ni Sarkozy qui entraient dans la mairie, après le G20.

    374949_2384538944143_562356175_n.jpg?oh=bb103d27d477f6f8f75c982e25c4c938&oe=57C37A5C

  • Les destins enchevêtrés de l'Amérique et de l'Europe

    L'Amérique, c'est aussi notre histoire

    Tour & Taxis (Bruxelles) jusqu'au 9 mai 2011

    IMG_3505.jpgSi, comme moi, vous êtes un afficionado des Etats-Unis, l'exposition actuellement visible à Tour & Taxis ne vous apprendra probablement pas grand chose Elle ne dépaysera pas non plus ceux qui fouleront, un jour ou l'autre, le sol américain. C'est que la terra n'est pas si incognita que ça.

    L'Amérique, c'est un peu le miroir de l'Europe mais c'est aussi, à certains égards, son miroir aux alouettes. Europe et Amérique partagent des bouts d'histoire commune et  une relation ambivalente, pétrie d'élans love/hate. Amour parce que l'Amérique, c'est le souffle de liberté et d'audace qui manquait au vieux continent, c'est la terre du nouveau départ. C'est la patrie soeur prête à sacrifier ses enfants pour la libération de ses cousins européens. Haine parce que ses excès agacent, du puritanisme au maccarthysme en passant par les dérives de son capitalisme financier. Adulée ou honnie, l'Amérique demeure, pour l'Europe, la terre de toutes les promesses, et une possible vision de son futur. L'Amérique a beau être ce qu'elle est, l'Europe finit toujours par s'en inspirer. A tort ou à raison.

    IMG_3533.jpgL'exposition à Tour & Taxis n'a pas vraiment choisi la carte de l'originalité. Elle a toutefois l'avantage d'être accessible et de rythmer l'aspect narratif par l'apport d'installations d'artistes européens et américains. Mais elle ne se départit pas des habituels clichés : Amérique, terre du fast-food et des parcs d'attractions, de Hollywood et de la conquête spatiale, accablée par un passé tissé de génocide, d'esclavage, de racisme, mais aussi marquée par son génie, ses conquêtes et ses inventions. 

    En outre, l'expo pèche par son manque de vigilance dans le détail... Des erreurs grossières font grincer les dents du visiteur un tant soit peu attentif : Alfred Einstein au lieu d'Albert Einstein,  San Fransisco pour San Francisco, ou encore Dennis Hopper (acteur et réalisateur décédé l'an passé) au lieu d'Edward Hopper, peintre des "oiseaux de nuit" ("Nighthawks")...

    Susceptible d'intéresser un large public familial, l'exposition multiplie les accroches et les poncifs. Elle transporte le visiteur dans des atmosphères, suscite tour à tour l'émotion, l'indignation, l'amusement, la tendresse, la rêverie. Les sourires en coin aussi lorsqu'on aborde l'époque moderne à travers ses décennies cultes : les 60's et sa barbie hippie, les 70's et ses séries télévisées inoubliables... "L'Amérique, c'est aussi notre histoire" ne soulève qu'un pan de la toge de la Statue de la Liberté... On aurait sans doute aimé en voir un peu plus...

    Nad © (Photos de presse © www.europe-usa.be)

    Jusqu'au 9 mai 2011, Site de Tour & Taxis, 86 C avenue du Port à 1000 Bruxelles.

    Informations : 32 2 549 60 49

    info@expo-europe-usa.be

    www.expo-europe-usa.be